Cicatrisation

Cicatrisation. Les informations présentées concernent une approche de suggestions pour se prémunir, sinon se protéger, de certains risques liés aux problèmes de santé. Il est impératif de consulter un médecin avant d’entreprendre une méthode alternative, il est impératif d’analyser son mode de vie et d’étudier la justesse du comportement.

La cicatrisation est un phénomène complexe régulé en permanence par de nombreux facteurs, cytokines, facteurs de croissance, protéines, calcium, oxygène… L’âge et le sexe impactent la rapidité et la qualité de la cicatrisation, processus inflammatoire plus long avec retards et qualité de la cicatrice.

Le nettoyage de la peau se fait à l’eau de manière quotidienne. La détersion « suppurée » doit être respectée étant due à l’inflammation et à la présence naturelle de microbes. Attention au soleil, les mélanocytes, à l’origine du bronzage, ne vont arriver que très tardivement, ce qui fait qu’une exposition prolongée au soleil peut être responsable de phénomènes dyschromiques inesthétiques.

HUILE DE SECOURS CUTANE
CIC HELIC HUILE CICATRICES

LA MICRONUTRITION AU SECOURS DE LA CICATRISATION

La peau nécessite une attention quotidienne avec un apport en micro-nutriments afin d’assurer ses fonctions physiologiques ou biologiques. L’apport logique est notre alimentation, cependant, apportons-nous en suffisance acides aminés, minéraux, vitamines ? Souvent notre type alimentaire apporte un surcroît de calories avec un vide de nutriments.

Les phénomènes de dégradation dépendent du niveau de stress oxydatif. Il est donc recommandé d’augmenter sa consommation d’antioxydants : ß-carotène (provitamines A), acide ascorbique (vitamine C), tocophérol (vitamine E), polyphénols (resvératrol), lycopène. De plus, les vitamines du groupe B, ainsi que le zinc tiennent un rôle essentiel.

ANTIOXYDANTS
RESVERATROL
VITAMINES GROUPE B
ZINC

Retour vers nos autres informations
Select a language
0